Jon Rahm et Tony Finau ont la particularité de posséder un backswing (la montée) assez court mais pour autant très puissant. Regardons en détail les spécificités de ces deux joueurs.

Swing Jon Rahm

TOP 25 de la distance au drive sur le PGATOUR, avec 280m de moyenne depuis 2017, l’impressionnant Jon Rahm rattrape sa faible amplitude de swing par différents points tels que :

Swing Jon Rahm

  • Son explosivité et sa force dues à ses qualités  physiques naturelles et enrichies par une préparation précise.
  • Son « déloftage » du club , le fait de refermer la face au moment de la frappe , comme on peut le voir avec cette action des mains typiques des longs frappeurs. Attention le fait d’avancer les mains dans l’impact va accélérer le vitesse de sortie de balle et réduire son effet arrière, à centrage identique. En revanche il ne sera pas compatible, pour un gain de distance, avec une vitesse de swing lente. En effet cette pratique peut même vous faire perdre un peu de distance si habituellement votre swing est lent. La balle n’ayant pas suffisamment de vitesse (à cause de celle de votre swing) et d’angle de décollage (à cause du loft plus fermé par les mains), elle retombera sur le sol trop rapidement et n’optimisera pas votre distance totale.  

Swing Jon Rahm  

  • L’augmentation de l’arc de swing et l’amélioration de l’angle d’attaque du club par une action de reculement de la tête dans la zone de pré-impact jusqu’après l’impact. On voit très bien sur ces images ce fameux mouvement du haut du corps.

Swing Tony Finau

Pour Tony Finau c’est encore plus particulier. En effet l’américain lui utilise deux swings différents. 

Le premier , le « swing court » le place dans le top 15 des vitesses de balle les plus élevées du PGATOUR avec 180,6 mp/h ou 290 km/h. Le deuxième le plus « long » le place à la lutte avec Bryson de Chambeau à plus de 200mp/h ou 321 km/h. Mais comment fait il pour augmenter si facilement cette vitesse ?

  • A gauche le swing « long et le plus puissant » à droite le « court et plus précis ». A l’adresse, on constate à gauche, des épaules orientées plus vers le ciel, un stance plus large une balle plus à gauche du joueur pour favoriser un angle d’attaque remontant. 

Swing Tony Finau

  • Un pied gauche pour libérer le genou gauche, et par conséquent la rotation de la hanche gauche, pour créer plus de vitesse. Un jour pour vous amuser, prenez une balle de tennis et tentez de la lancer le plus loin possible et observez comment votre pied gauche (pour les droitiers) va naturellement se positionner. 🙂
    Le golf est un sport de lancer ! 😉 

Swing Tony Finau

  • Un genou gauche qui s’engage plus dans le swing, pour cette fois-ci, augmenter la rotation de ses hanches à la montée et donc de ses épaules pour augmenter l’amplitude de son swing.

Chez les deux joueurs on constate qu’ils ont pour point commun à chaque fois, entre bien d’autres particularités, d’essayer de prendre la balle en remontant. Regardez d’ailleurs à vitesse équivalente et centrage équivalent le gain de distance procuré par un angle d’attaque remontant. 

Voilà comment gagner prioritairement de la distance : optimisez votre angle d’attaque avec votre professeur ! Bon entrainement à tous ! 

2 réponses
  1. Guylaine
    Guylaine dit :

    Et oui le golf est un sport de lancer mais notre culture (pas de trop de sports de lancer comme le base-ball en France !) ne nous prépare pas à jouer avec notre bas du corps … à part faire des ricochets dans l’eau …

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *